Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Table of figures

< >
< >
page |< < of 108 > >|
de le releuer encore vne autrefois de B
à D en remettant le leuier dans la meſ-
me ſituation qu'il auoit deuant, & de
leuer peu à peu le poids G, iuſques à ce
qu'il ſoit arriué au point B, ou à tel au-
tre point que l'on voudra.
Mais la repetition trop frequente de

figure: 9
[Figure 9]

cette action eſtant
trop incommode,
ou trop ennuyeu-
ſe, l'on a inuenté
le Tour, & la
Rouë, qui ioi-
gnent enſemble
vne infinité de le-
uiers, afin de continuer l'operation ſans
aucune interruption.
C'eſt pour ce ſu-
iet que la rouë ſe meut à l'entour du
centre A, dont le rayon eſt AC, & le
ſemidiametre de ſon eſſieu eſt AB; le-
quel doit eſtre d'vne matiere bien ſo-
lide, & bien forte, parce qu'il ſupporte
toute la peſanteur du fardeau.
L'eſſieu A trauerſe la rouë par le mi-
lieu, & doit eſtre ſouſtenu de deux
pieds tres-forts, & eſtre enuironné de
la chorde DBG, à laquelle on attache
le fardeau G.
Il faut auſſi mettre vne

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index