Ufano, Diego, Artillerie, ou vraye instrvction de l' artillerie et de ses appartenances : contenant une declaration de tout ce qui est de l' office du General d' icelle, tant en un siege qu' en un lieu assiegé; Item des batteries, contre-batteries, ponts, mines & galleries, & de toutes fortes de machines requises au train

List of thumbnails

< >
1
1
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
7
8
8
9
9 (1)
10
10 (2)
< >
page |< < (1) of 308 > >|
Figure: /permanent/library/QXRZU2BV/figures/0009-01 not scanned
[Figure 4]

TRAICTE´
DE L’ARTILLERIE
ET VSAGE D’ICELLE FAICT
ET PRATIQVE´ ES GVERRES
DE FLANDRES.

Par DIE GO VFANO VELASCO Capitaine de l’Artillerie
au Chaſteau d’Anuers.

CHAPITRE I.

Auquel est declaré, qui, & d’où a esté le premier inuenteur de la poudre
de canon & de l’Artillerie.

M’AYANT offert de deſcrire toutes ſortes de pieces d’artillerie tant
anciennes que modernes, ne ſera hors de propos pour rendre toute l’œu-
ure accomplie, que premierement ie declare à ſuffi ſance, par qui, ou &

comment cette tant horrible inuention fut produite en lumiere, &
en
quel lieu de l’Europe cette ſi eſpouuentable machine a eſté premiere-
ment miſe en œuure, ſelon que par les plus autentiques Autheurs tant
anciens que modernes il eſt approuué &
certifié. Or cette diabolique
inuention de la poudre de canon fut produite d’vn moine de la nation Germanique,
grand Philoſophe &
Alchymiſte, duquel le nom par ſa deſauenture demeure caché.
Combien qu’il y en a d’autres qui ſont de diuerſe opinion, diſans que l’inuention & vſage
tant de l’artillerie que de la poudre a eſté d’ancienneté au grand Royaume de la Chine.

Ce qui ſe void par vne relation que le Reuerend.
Pere Fr. Andrieux d’Aquirre, Prouin-
cial de l’Ordre S.
Auguſtin és Iſles Philippines, enuoya au Fr. Pedro de Roxas fils du
Marquis de Poſſa ſon intime amy, luy racomptant tout au long &
par le menu les mer-
ueilles &
choſes notables dudit Royaume. En icelle il dit, qu’en l’an de noſtre Sei-
gneur 85.
cette inuention eut ſon commencement en ces quartiers, & qu’en aucunes
Prouinces maritimes dudit Royaume on trouuoit encores pour le iourd’huy quelques
pieces d’artillerie fort anciennes de telle façon &
porportion tant de fer que de cuiure,
auec memoire de l’année de leur fonte &
engraueure du nom, des armes & blaſon du Roy
Vitey, qui en fut l’inuenteur.
Et qu’on ſçait par monumens des hiſtoires anciennes & ve-

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original
  • Regularized
  • Normalized

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index