Mersenne, Marin; Galilei, Galileo, Qvestions physico-mathematiqves : et Les mechaniqves du sieur Galilee : avec Les Prelvdes de l' harmonie vniuerselle vtiles aux philosophes, aux medecins, aux astrologues, aux ingenieurs, & aux musiciens Les questions theologiques, physiques, morales, et mathematiques, 1635

Table of contents

< >
[1. None]
[2. QVESTIONS PHY SICO-MATHE-MATIQVES. ET LES MECHANIQVES du ſieur Galilee tres excellent Ma-thematicien, & Ingenieur du Duc de Florence. AVEC LES PRELVDES del harmonie vniuerſelle. Vtiles aux Philoſophes, aux Medecins, aux Aſtrolognes, aux Ingènieurs, & aux Muſiciens. Traduites del Italien par L.P.MM.]
[3. APARIS, Chez Henry Gvenon, rue S. Iacques prèsles lacobins, à l’image S. Bernard. M DC. XXXV.]
[4. Auet Approbation & Pr@@ilege.]
[5. LES QVESTIONS THEOLOGIQVES, PHYSIQVES, MORALES, ET MATHEMATIQVES. Où chacun trouuera du contentement, ou de l’exercice. Compoſees par L. P. M]
[6. A PARIS, M. DC. XXXIV. Chez Henry Gvenon, ruë ſainct Iacques, prés les Iacobins, à l’ima-ge ſainct Bernard. Auec Priuilege & Approbation.]
[7. A MONSIEVR MONSIEVR MELIAN, THRESORIER General de France. MONSIEVR,]
[8. PREF ACE AV LECTEVR.]
[9. TABLE DES QVESTIONS deceLiure.]
[10. APPROBATION.]
[11. APPROBATION.]
[12. PRIVILEGE DV ROγ.]
[13. PREMIERE PARTIE DES QVESTIONS THEO-LOGIQVES, MORALES, Phyſiques & Mathematiques. QVESTION PREMIERE. Quelles ſont les principales curioſitez qui occupent les hommes?]
[14. COROLLAIRE]
[15. Qvestion II. D’où vient qu’il y a des bommes qui s’eſti-ment ſi ſçauans, & que les autres qui ſont plus ſçauans qu’eux s’eſti-ment ſi ignorans?]
[16. COROLLAIRE]
[17. Qvestion III. Eſt-il vray que l’Eſtain calciné, eſt plus peſant apres auoir eſté calciné, que lors qu’il eſt crud.]
[18. COROLLAIRE.]
[19. Qvestion IV. A ſçauoir ſi les corps peſans augmentent touſiours leur viſteſſe quand ils deſcen-dent vers le centre de la terre.]
[20. COROLLAIRE]
[21. Qvestion V Pourquoy la poudre de l’or, que l’on appelle fulminant, fait elle vn ſigrandbruit, quand elle ſent la chaleur?]
[22. COROLLAIRE.]
[23. Qvestion VI. Comment les metaux peuuent-ils s’engen-drer dans la terre, puis que le Soleilne penetre pas ſi auant?]
[24. COROLLAIRE.]
[25. Qvestion VII. Quelle eſt la plus grande portée des arque-buſes, & de l’artillerie, & en quelle proportion les boulets diminuent-ils leur force, & leur viſteſſe?]
[26. COROLLAIRE.]
[27. Qvestion VIII. Quelle eſt la ligne de direction qui ſert aux Mechaniques?]
[28. COROLLAIRE.]
[29. Qvestion IX. Peut-on donner laraiſon. de tout ce qui arrt-ue à la Romaine, & aux balances?]
[30. COROLLAIRE]
< >
page |< < of 606 > >|
Handwritten:  not scanned
[Handwritten]

QVESTIONS
PHY SICO-MATHE-
MATIQVES.

ET LES MECHANIQVES
du ſieur Galilee tres excellent Ma-
thematicien, & Ingenieur du
Duc de Florence.

AVEC LES PRELVDES
del harmonie vniuerſelle.

Vtiles aux Philoſophes, aux Medecins,
aux Aſtrolognes, aux Ingènieurs,
& aux Muſiciens.

Traduites del Italien par L.P.MM.

Handwritten:  not scanned
[Handwritten]
Figure: /permanent/archimedes_repository/large/merse_quest_508_fr_1635/figures/00002-01 not scanned
[Figure 1]

APARIS,
Chez Henry Gvenon, rue S. Iacques
prèsles lacobins, à l’image S. Bernard.
M DC. XXXV.

Handwritten:  not scanned
[Handwritten]

Auet Approbation & Pr@@ilege.

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original
  • Regularized
  • Normalized

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index