Voltaire, Elémens de la philosophie de Neuton : mis à la portée de tout le monde

Table of contents

< >
[1. None]
[2. ELEMENS DE LA PHILOSOPHIE DE NEUTON.]
[3. ELÉMENS DELA PHILOSOPHIE DE NEUTON,]
[4. Par MR. DE VOLTAIRE.]
[5. A AMSTERDAM,]
[6. M. DCC. XXXVIII.]
[7. A MADAME LA MARQUISE DU CH.**]
[8. AMADAME LA MARQUISE DU CH** AVANT PROPOS.]
[9. CHAPITRE PREMIER. Ce que c’eſt que la Lumiere & comment elle vient à nous.]
[10. CHAPITRE DEUX. La proprietè que la lumiere a de ſe réflecbi@ n’étoit pas véritablement connue. Elle n’eſt point réflechie par les parties ſoli-des des corps, comme on le croioit.]
[11. CHAPITRE TROIS.]
[12. CHAPITRE QUATRE. De la conformation de nos yeux, comment la lumiere entre & agit dans cet organe.]
[13. CHAPITRE CINQ. Des Miroirs, des Teleſcopes: des Raiſons que les Matbématiques donnent des myſtè-res de la viſion; que ces raiſons ne ſont point du tout ſuffiſantes.]
[14. CHAPITRE SIXIEME. Comment nous connaiſſons les diſtances, les grandeurs, les figures, les ſituations.]
[15. CHAPITRE SEPT. De la cauſe qui fait briſer les rayons de la lu-miere en paſſant d’une ſubſtance dans une autre; que cette cauſe eſt une loi générale de la Nature inconnue avant Neuton; que l’in-flexion de la lumiere eſt encore un effet de cette cauſe, &c.]
[16. CHAPITRE HUIT. Suites des merveilles de la réfraction de la lu-miere. Qu’un ſeul rayon de la lumiere contient en ſoi toutes les couleurs poſ-ſibles; ce que c’eſt que la réfran-gibilité. Découvertes nou-velles.]
[17. CHAPITRE NEUV. Où l’on indique la cauſe de la réfrangibilité, & où l’on trouve par cette cauſe, qu’il y a des Corps indiviſibles en Phyſique.]
[18. CHAPITRE DIXIE’ME. Preuves qu’il y a des atomes indiviſibles, & que les parties ſimples de la lumiere ſont de ces atomes. Suite des découvertes.]
[19. CHAPITRE ONZIE’ME. De l’ Arc-en-Ciel; que ce Météore eſt une ſuite néceſſaire des loix de la réfrangibilité.]
[20. CHAPITRE DOUZE. Nouvelles découvertes ſur la cauſe des couleurs qui confirment la doctrine précédente. Dé-monſtration que les couleurs ſont occa-ſionnées par l’épaiſſeur des parties qui compoſent les corps.]
[21. CHAPITRE TREIZE. Suites de ces découvertes; Action mutuelle des Corps ſur la lumiere.]
[22. CHAPITRE QUATORZE. Du rapport des ſept couleurs primitives avec les ſept tons de la Muſique.]
[23. Table des couleurs & des tons de la Muſique. Pag. 182.]
[24. CHAPITRE QUINZE. Premieres idées touchant la peſanteur & les loix de la gravitation: Que la matiere ſubtile, les tourbillons & le plein doivent étre rejettés.]
[25. CHAPITRE SEIZE. Que les tourbillons de Deſcartes & le Plein ſont impoſſibles, & que par conſéquent il y a une autre cauſe de la peſanteur.]
[26. CHAPITRE DIX-SEPT. Ce que c’eſt que le Vuide, & l’Eſpace, ſans lequel il n’y auroit ni peſanteur ni mouvement.]
[27. CHAPITRE DIX-HUIT. Gravitation démontrée par les découvertes de Galilée & de Neuton; que la Lune parcourt ſon Orbite par la force de cette gravitation.]
[28. CHAPITRE DIX-NEUF. Que la gravitation & l’attraction dirigent tou-tes les Planetes dans leurs Cours.]
[29. De’ monstration.]
[30. Demonstration.]
< >
page |< < of 430 > >|
[Empty page]

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original
  • Regularized
  • Normalized

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index