Volta, Alessandro Lettera sull'elettrometro a quadrante 1784 Vienna fr volta_lettElQua_814_fr_1784.xml 814.xml

LETTERA SULL'ELETTROMETRO A QUADRANTE

Vienna, 31 Luglio 1784.

FONTI.

Stampate.

Manoscritte.

Cart. Volt.: E 6; I 28: I 29.

Osservazioni.

Titolo: Data: da E 6.

E 6: è la minuta di una lettera in data 31 luglio 1784, scritta dal V. ad uno scienziato di Ginevra non nominato, nella quale il V. espone le modificazioni apportate all’Elettrometro a quadrante e le correzioni da farsi nella lettura: si pubblica questa lettera per intero, fedelmente rispettando le grafie del Mns. I 28; I 29: contengono risultati sperimentali che si riferiscono alle correzioni da farsi nella lettura dell’Elettrometro a quadrante. Si pubblicano saggi di specchietti tratti da I 29, non per l’importanza dei risultati numerici che vi compaiono (assorbiti da altri risultati di esperienze voltiane), ma perchè da essi emerge il metodo seguito dal V. in proposito.

[Empty Page]

Cart. Volt. E 6.

Monsieur.

Il m’a été impossible de vous envoyer la correction de mon electrometre avant ce tems-ci, à cause du voyage que j’ai entrepris immediatement après notre entrevue à Pavie. J’espere que vous voudrez bien excuser un tel retard à m’acquitter de ma promesse: au moins ne m’en punissez pas en me privant de votre correspondence.

Il vous souvient, Monsieur, que la longueur de mon electrometre doit être d’environ huit pouces, le rayon des cercles gradués de deux pouces, et que le pendule doit excéder ce meme cercle d’environ deux pouces; sans quoi l’élévation seroit fort irreguliere, comme je vous ai montré

In un foglietto unito ad E 6, trovasi quanto segue: [Nota della Comm.].

N. B. Allungando il pendolino sicchè la pallottola resti distante dai cerchi graduati circa due pollici, non abbisogna alcuna correzione al disotto dei 20. gr. Quando sia distante sol 19. in 20. lin. la correzione dee farsi così.

0

- 1

15 -

- 15

- 2

- 3

- 4

- 5

5 -

- 6

20 -

- 20

- 7

- 8

- 9

- 10

10 -

- 11

25 -

- 25

- 12

- 13

- 14

.
Malgré cette attention il reste encore quelques irregularités à corriger de la maniere que je vous marquerai ci-derriere.

Je suis persuadé que vous rapelliez parfaitement la construction de mon instrument, la position de deux demi cercles entre lesquels s’eleve le petit pendule; comment celui-ci est suspendu pour qu’il s’eleve entre les deux sans

frottement; comment il faut placer l’oeil pour éviter la parallaxe, en faisant que les traits des graduations d’un des demicercles correspondent justement aux traits de l’autre ecc. Vous avez bien compris sur-tout pourquoi et comment il faut adapter l’électrometre à l’extremité d’un conducteur allongé, de sorte qu’il ne soit affecté par aucune action electrique laterale, et non autrement. Vous avez vu comment à l’aide de ce fil de laiton qui sert à l’implanter sur la tête de ce conducteur allongé, qui chez moi est une verge argentée, on lui donne la position verticale juste, en pliant un peu ce fil selon le besoin. Il reste encore une chose à vous dire; c’est que quand l’electricité est très-forte, quoique tout l’électrometre soit en bois, elle ne laisse pas de s’échapper de la boule legere, quelqu’arrondie qu’elle soit, en crepitant.

Pour remédier à cela j’ai imaginé d’ajouter une verge de bois de la longueur d’un pied à l’endroit où est le fil de laiton, comme dans la figure. Cette piece de bois éloigne assez du conducteur métallique l’électro- mètre, pour que l’électricité ne s’echappe de la boule du pendule, tandis qu’elle n’empeche pas que l’électricité s’y propage uniformément. C’est là un autre avantage des conducteurs imparfaits.

La premiere ligne represente la graduation faite sur le quart de cercle simplement par le compas

Accenna all’abbozzo di una scala disegnata in margine a pg. 3 di E 6. [Nota d. Comm.].

. Comme l’électricité ne va jamais au de là de 80. degrés, c’est-à-dire que le pendule ne peut jamais atteindre la ligne orizontale (pour cela il faudroit une force d’électricité infinie), j’ai laissé en blanc depuis 80. jusqu’à, 90. La seconde ligne donne la correction. Comme vous voyez, il n’y en a presqu’à faire au dessous de 35. degrés. Passé ce terme, ou passé 40. les degrés vont toujours en diminuant à peu-près d’un dixieme; et cela jusqu’au point qui repond à 65. de la premiere echelle non corrigée, qui est marqué dans celle corrigée 90. Au dela de ce terme je n’ai pu rien fixer; mais c’est déjà une force d’électricité qui fait sauter presque toutes les bouteilles.

Il est à présumer que les dégrés, passé un tel terme et même un peu avant, diminuant dans une proportion plus grande que d’un dixieme.

Voila, Monsieur, la correction de l’electrometre que vous m’avez demandée. Je souhaite que vous l’expliquiez à Mr. de Saussure; que vous en fassiez construire quelques uns pour en faire l’essay, vous aussibien que Mr. de Saus- sure, et pour le rectifier encore plus que je n’ai su faire. Il nous reste à tra- vailler de concert pour rendre ces instruments comparables; car ce n’est pas assez que les degrés soient comparables pour chacun de ces instruments à part; il faut que tous les instruments de cette espece soient comparables entre eux, comme les thermometres le sont, et les hygrometres de Mr. de Saussure. Je vous ai déjà fait part de mes idées pour trouver un terme fixe dans l’électricité, moyennant l’emanation en forme d’aigrette d’une boule bien lisse, d’un diametre donné, placée à l’extremité d’une longue verge de métal ecc.

Donnez-moi, Monsieur, de vos nouvelles, et de nos amis communs. Vous pouvez m’écrire à Vienne, où je resterai tout le mois d’Août; après je compte passer à Berlin jusqu’à la fin de 7bre, et ne retourner à Pavie que vers le fin de 9bre.

J’ai l’honneur d’être avec la plus parfaite consideration, et l’amitié la plus sincere

Monsieur

à Vienne ce 31.me Juillet 1784 votre très-humble, très-obéissant Serviteur Alexandre Volta.

[Empty Page]

Cart. Volt. I 29.

Risultati di sperienze per correggere il Quadrante elettrometro dividendo la ca- rica di una boccia sopra un’altra di eguale capacità.

Gradi

cadono a gradi

5

1

5 + 3 = 8

1 + 3 = 4

10

3 1/2.

10 + 3 = 13

3 1/2 + 3 + 6 1/2

15

4 1/2. 5

15 + 1 = 16

5 + 3 = 8

20

7

20 + 0 = 20

7 + 3 = 10

La disposizione dei risultati numerici è stata curata in modo da rispecchiare quella de! Mns. e porne in luce il criterio direttivo. Per quanto riguarda la correzione da apportare alla lettura che corrisponde alla divisione della carica di una boccia sopra un’altra di capacità eguale, essa è data dal secondo addendo del primo membro dell’eguaglianza che sta nella quarta co- lonna. Riferendoci per esempio alla quarta riga, emerge allora che gradi 7 si ottengono per divi- sione da gradi 20; non esigendo gradi 20 correzione nella lettura, ne viene che, invece di gradi 7, devesi leggere la metà di 20, cioè 10 = 7 + 3: quindi 3 è la correzione che si deve portare in più, quando l’elettrometro a quadrante segna 7. Analoghe considerazioni si possono fare per le altre righe, i cui risultati si intrecciano e si spiegano a vicenda. [Nota della Comm.].

25

10 1/2. 10

25 + 1/2 = 25 1/2

10 + 3 = 13

30

13

30 + 1 = 31

13 + 2 1/2 = 15 1/2

35

20. 18

35 + 2 = 37

19 + 0 = 19

40

22. 24. 25. 19.

45

26. 30. 30. 23.

50

30. 34. 34. 28.

Fino ai gradi 5. o 6 aggiungine + 3.

Verso i 10. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 1/2.

Verso i gr. 15. 16 Aggiungi + 1 1/2.

Circa i gr. 20 Aggiungi nulla od 1/2.

Circa i gr. 25 Aggiungi + 3/4 : 1/2. 0,8.

Circa i gr. 30 Aggiungi + 1 1/2 : 1

Circa i gr. 35 Aggiungi 3 : 2-2,27

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

[Empty Page]