Voltaire, Elémens de la philosophie de Neuton : mis à la portée de tout le monde

List of thumbnails

< >
331
331 (306)
332
332 (307)
333
333 (308)
334
334 (309)
335
335 (310)
336
336 (311)
337
337 (312)
338
338 (313)
339
339 (314)
340
340 (315)
< >
page |< < (316) of 430 > >|
341316DE LA PHILOSOPHIE Ville étoit ſituée préciſément ſous le Tro-
pique de Cancer, &
qu’il y avoit un Puits
très-profond, dans lequel on ne voyoit ja-
mais l’image du Soleil, qu’au point de Mi-
di, aux Solſtices d’Eté, le Soleil donnant
verticalement ſur la ſurface Horizontale de
l’eau, au bas du Puits.
Strabon ajoute au
même endroit, qu’en partant de la Gréce,
cette Ville étoit la premiére que l’on ren-
controit, où les Gnomons, ou des Colomnes
érigées verticalement n’euſſent point d’om-
bre Méridienne une fois dans l’année, ſavoir
au Solſtice d’Eté;
de ſorte que voilà deux
preuves différentes, qui nous aſſûrent que
du tems de Strabon, ou quelque tems avant
lui, le Tropique du Cancer a paſſé par le
point vertical de cette Ville.
Or ſi en meſurant à préſent la Latitude de
l’endroit, où a été autrefois cette Place, on y
trouvoit le Pole Septentrional élevé de 23.
deg. 49. min. ou davantage, ce ſeroit . une
preuve indubitable que Mr.
le Chevalier de
Louville avoit trouvé la vérité, &
que l’obli-
quité de l’Ecliptique étoit diminuée de 20.

min.
pendant près de 18. ſiècles. Je dis de 23.
deg.
49. min. ou davantage, car la Tour

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index