Voltaire, Elémens de la philosophie de Neuton : mis à la portée de tout le monde

List of thumbnails

< >
391
391 (366)
392
392 (367)
393
393 (368)
394
394 (369)
395
395 (370)
396
396 (371)
397
397 (372)
398
398 (373)
399
399 (374)
400
400 (375)
< >
page |< < (370) of 430 > >|
395370DE LA PHILOSOPHIE cul qui ne différe que peu ou point de celui
de Neuton, puiſque plus des ſegmens égaux
d’une Parabole s’éloignent de ſon ſommet,
plus ils approchent d’une ligne droite.
Quand Neuton a inventé l’Hypothèſe du
mouvement parabolique des Cometes, pour
en rendre le calcul plus Géométrique &

moins embarraſſant, il n’a pas cru pour ce-
la que les courbes de leurs trajets ſoient de
véritables Paraboles.
Au contraire, dans
la XLII.
Propoſition du III. Livre de ſa Phi-
loſophie il nous enſeigne le moyen de
trouver par approximation les grands axes
de leurs orbites elliptiques, avec cette reſ-
triction néanmoins que ces orbites ſont
d’une figure ſi oblongue que nous ne ſau-
rions les voir toutes entiéres.
Nous ne
voyons donc les Cometes que lorſqu’elles
ſont près de leurs périhélies, parce que
tout le reſte de leur cours ſe fait dans des
Régions ſi éloignées, que notre vûe ne peut
porter juſque-là.
Ce que nous voyons
d’une orbite Cométique n’eſt ſouvent pas
la centième partie de ce que nous n’en
voyons point.
Car comme les Cometes ne
commencent à paroître ordinairement

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index