Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
< >
page |< < of 108 > >|
tée. Mais l'on s'eſt auisé d'enuironner
le cylindre BD du meſme triangle,
affin de le reduire dans vne machine
beaucoup moindre, & plus commode.
Et pour ce ſubiet l'on adonné la meſ-
me hauteur du triangle au cylindre,
BE, & l'inclination de l'hypotenuſe
CA à l'helice AE, & à toutes les autres
qui ſuiuent de bas en haut, & qui font l'he-
lice continuë AEFGHID, laquelle on
appelle ordinairement le traict de la viz.
C'eſt donc en cette maniere que l'in-
ſtrument appellé par les Grecs & par
les Latins cochlea & que nous appellions la
viz, à eſté inuentée, affin qu'en la tornant
on eſléue les fardeaux comme l'on feroit
ſur le triangle precedent, car l'on trou-
uera touſiours dans la viz, comme ſur
tel autre plan que ce ſoit, que la force
eſt au poids poſé ſur vn plan incliné
comme la hauteur dudit plan à ſa lon-
gueur: & conſequemment que la force
de la viz ABCD ſera multipliée ſelon
que toute l'helice ſera plus grande que
toute la hauteur du cylindre.
Par où il
eſt ayſé d'entendre, & de conclure que
la viz eſt d'autant plus forte que ſes
helices ſont plus couchées, & plus in-

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index