Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

List of thumbnails

< >
71
71
72
72
73
73
74
74
75
75
76
76
77
77
78
78
79
79
80
80
< >
page |< < of 108 > >|
    <archimedes>
      <text>
        <body>
          <chap>
            <p type="main">
              <s id="s.000267">
                <pb pagenum="59" xlink:href="047/01/079.jpg"/>
              plan qu'au point C, & que ſes deux
                <lb/>
              moitiez CFE, & CFD ſont en vn par­
                <lb/>
              fait équilibre, comme lon void au
                <lb/>
              leuier ED, dont le bras EG eſt égal au
                <lb/>
              bras GD, de ſorte que ſi l'on applique
                <lb/>
              la moindre force du
                <expan abbr="mõde">monde</expan>
              à D la boule
                <lb/>
              roullera vers A. </s>
              <s id="s.000268">En ſecond lieu l'on
                <lb/>
              peut
                <expan abbr="cõparer">comparer</expan>
              le mouuement des deux
                <lb/>
              boules CDF, & CHG, qui eſt huict fois
                <lb/>
              moindre & mois peſante que l'autre,
                <lb/>
              car ſon diametre CG eſt ſouz double
                <lb/>
              de CF, & ie ſuppoſe qu'elles ſoient de
                <lb/>
              meſme matiere: l'on peut donc recher­
                <lb/>
              cher laquelle des deux ſe meut plus ay­
                <lb/>
              ſement ſur le plan AB; car il y en a qui
                <lb/>
              croyent que la petite ſera 8. fois plus
                <lb/>
              ayſée à mouuoir ſur ce plan, quoy que
                <lb/>
                <expan abbr="parfaictemẽt">parfaictement</expan>
              dur & poli, à raiſon qu'el­
                <lb/>
              le peſe 8. fois moins, & que toutes les
                <lb/>
              parties de chaque corps peſent ſur le
                <lb/>
              centre de leurs peſanteurs, & conſe­
                <lb/>
              quemment que toute la peſanteur de
                <lb/>
              ces deux globes s'vnit au point C, &
                <lb/>
              reſiſte tant qu'elle peut au
                <expan abbr="mouuemẽt">mouuement</expan>
              . </s>
              <s id="s.000269">
                <lb/>
              Mais puiſque toutes ſortes de globes
                <lb/>
              tant grands que petits ont la raiſon du
                <lb/>
              leuier ou de la balance comme i'ay ex­
                <lb/>
              pliqué cy-deuant, la moindre force ap-</s>
            </p>
          </chap>
        </body>
      </text>
    </archimedes>