Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

List of thumbnails

< >
91
91
92
92
93
93
94
94
95
95
96
96
97
97
98
98
99
99
100
100
< >
page |< < of 108 > >|
    <archimedes>
      <text>
        <body>
          <chap>
            <p type="main">
              <s id="s.000318">
                <pb pagenum="72" xlink:href="047/01/092.jpg"/>
              à chaque coup, & que le coin entre
                <lb/>
              d'autant moins auant que le marteau
                <lb/>
              pouſſé de la meſme impetuoſité iroit
                <lb/>
              moins loing
                <expan abbr="l'õ">l'on</expan>
              trouuera que ledit coin
                <lb/>
              entrera d'autant moins auant dans vne
                <lb/>
              bûche, ou dans vn autre corps à cha­
                <lb/>
              que coup, que la reſiſtance ſera plus
                <lb/>
              grande que la force du marteau: de ſor­
                <lb/>
              te qu'il ne faut plus admirer les effects
                <lb/>
              de la percuſſion, puis qu'ils ne
                <expan abbr="ſortẽt">ſortent</expan>
              pas
                <lb/>
              hors des bornes de la nature. </s>
            </p>
            <p type="main">
              <s id="s.000319">A quoy i'aioûte vn exemple pour vne
                <lb/>
              plus grande intelligence, en ſuppoſant
                <lb/>
              que le marteau qui a 4. degrez de reſi­
                <lb/>
              ſtance ſoit pouſſé d'vne telle force que
                <lb/>
              ne treuuant nulle
                <expan abbr="reſiſtãce">reſiſtance</expan>
              qui l'arreſte,
                <lb/>
              il aille iuſques à dix pas, & qu'à ce
                <lb/>
              terme on luy oppoſe vne poutre qui
                <lb/>
              ayt 4000. degrez de
                <expan abbr="reſiſtãce">reſiſtance</expan>
              & qui ſoit
                <lb/>
              mille fois plus grande que la force du
                <lb/>
              marteau, de ſorte qu'elle ſurpaſſe ſans
                <lb/>
              proportion ladite force, ſi elle eſt frap­
                <lb/>
              pée, elle ira ſeulement en auant la
                <lb/>
              millieſme partie de dix pas, par leſquels
                <lb/>
              l'on auroit pouſſé le marteau. </s>
            </p>
            <p type="main">
              <s id="s.000320">D'où l'on peut conclurre que la force
                <lb/>
              de la percuſſion ſuit les loix des autres
                <lb/>
              inſtrumens mechaniques, & qu'il eſt </s>
            </p>
          </chap>
        </body>
      </text>
    </archimedes>