Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
< >
page |< < of 108 > >|
ple, que le poids F, ou B eſtant en ſa plei-
ne liberté, deſcend de F en P ou de B
en I en deux fois autant de temps qu'il
deſcend de F en N, comme i'ay mon-
ſtré ailleurs.
CHAP. VII.
Du Tour, de la Rouë, de la Gruë, du Guin-
dax, & des autres inſtrumens
ſemblables.
LEs Latins appellent le Tour axis in
peritrochio, parce qu'il n'eſt autre
choſe qu'vn axe, ou vn eſſieu, dont les ex-
tremitez ſont appuyées ſur deux pieces
de bois, ſur leſquelles il ſe tourne.
Or la
nature de cet inſtrument depend im-
mediatement du leuier, car il n'eſt au-
tre choſe qu'vn leuier perpetuel, & con-
tinué
.
Car ſoit le leuier BAC, dont le
ſouſtien eſt en A; & que le poids G ſoit
attaché au point B, & que la force ſoit
au point C, ſi l'on tranſporte le leuier
en AD, le poids G ſe hauſſera vers D.

Mais ſi l'on veut le faire monter plus
haut, il faut arreſter le poids en D, afin

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index