Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
< >
page |< < of 108 > >|
gueur du temps recompenſe le peu de
force: Mais celuy-là ſe tromperoit qui
voudroit abreger le temps en n'vſant
que d'vne petite force, & monſtreroit
qu'il n'entend pas la nature des Machi-
nes, ny la raiſon de leurs effets.
La ſeconde vtilité des inſtrumens
conſiſte en ce qu'on les applique à des
lieux dont on ne pourroit tirer, ou tranſ-
porter les fardeaux, & beaucoup de
choſes ſans leur ay de, comme l'on ex-
perimente
aux puits, dont on tire de l'eau
auec vne chorde attachée aux poulies,
ou aux arbres des roües, par le moyen
deſquelles on en tire vne quantité, dans
vn certain temps, auec vne force limitée,
ſans qu'il ſoit poſſible d'en tirer vne plus
grande quantité auec vne force égale,
& en meſme temps.
Auſſi les pompes
qui vuident le font des Nauires, n'ont
elles pas eſté inuentées pour puiſer, &
tirer vne plus grande quantité d'eau
dans le meſme temps, & par la meſme
force dont on vſe en puiſant auec vn
ſeau, mais parce qu'il eſt inutile à cet
effet, dautant qu'il ne peut puiſer l'eau
ſans ſ'enfoncer dedans, car il faudroit
le coucher au fond pour puiſer obli-

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index