Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
< >
page |< < of 108 > >|
la diſtance BC, eſtant tranſportée en
CD, le poids D ne contrepeſera plus au
poids A, parce que la ligne tirée du
point de ſuſpenſion, ou du centre de
peſanteur du poids D iuſques au centre
de la terre, ſera plus proche de l'appuy
C, que l'autre ligne tirée du point de la
ſuſpenſion de B, ou du centre de peſanteur
du poids H.
Il eſt donc neceſſaire que
les poids égaux ſoient tellement ſuſ-
pendus de diſtances égales, que les li-
gnes perpendiculaires tirées par les cen-
tres de leurs peſanteurs au centre de la
terre, ſe trouuent égallement éloignées
de l'appuy C, lors qu'elles paſſeront
vis à vis d'iceluy.
PREMIERE ADDITION.
La figure qui ſuit explique mieux le
diſcours precedent, car il eſt euident
que le poids E qui pend au leuier AB
éleué en E ne peſe que comme s'il eſtoit
au point K; & quand il eſt en G, il ne
peſe que comme s'il eſtoit au point I.

Or l'on peut s'inſtruire de pluſieurs cho-
ſes par cette figure; dont nous parlerons
apres, ie diray ſeulement icy que NO,

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index