Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
< >
page |< < of 108 > >|
ple, que le poids F, ou B eſtant en ſa plei-
ne liberté, deſcend de F en P ou de B
en I en deux fois autant de temps qu'il
deſcend de F en N, comme i'ay mon-
ſtré ailleurs.
CHAP. VII.
Du Tour, de la Rouë, de la Gruë, du Guin-
dax, & des autres inſtrumens
ſemblables.
LEs Latins appellent le Tour axis in
peritrochio, parce qu'il n'eſt autre
choſe qu'vn axe, ou vn eſſieu, dont les ex-
tremitez ſont appuyées ſur deux pieces
de bois, ſur leſquelles il ſe tourne.
Or la
nature de cet inſtrument depend im-
mediatement du leuier, car il n'eſt au-
tre choſe qu'vn leuier perpetuel, & con-
tinué
.
Car ſoit le leuier BAC, dont le
ſouſtien eſt en A; & que le poids G ſoit
attaché au point B, & que la force ſoit
au point C, ſi l'on tranſporte le leuier
en AD, le poids G ſe hauſſera vers D.

Mais ſi l'on veut le faire monter plus
haut, il faut arreſter le poids en D, afin

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index