Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
< >
page |< < of 108 > >|
AC, & BA, le mouuement du poids
D ſuffira pour le ſouſtenir, donc la for-
ce du moment égal à celuy du point E,
lequel le pourra ſouſtenir, ſuffira enco-
re pour ſouſtenir le poids D.
Mais ſi l'on
veut ſouſtenir E au point C, la force
doit eſtre à E, comme GA à CA, donc
la meſme force pourra ſouſtenir le
point D égal à E.
Or la proportion qui
eſt de GA à EA, eſt auſſi de BA à CA,
GA eſtant égal à BA: Et parce que les
poids ED ſont égaux, chacun d'eux
aura la meſme proportion à la force miſe
en C. D'où l'on conclud que la force C
eſt égale au moment D, lors qu'il a meſ-
me proportion que la diſtance AB à
CA.
Or il eſt tres-ayſé de conclurre de
tout ce diſcours que l'on perd autant
de viſteſſe comme l'on acquiert de for-
ce tant auec le leuier ordinaire qu'auec
celuy-cy: car quand la force C hauſſe
le leuier AC, pour le tranſporter en AI,
le poids ſe meut par l'interualle BH,
lequel eſt dautant moindre que l'eſpa-
ce IC, qu'a fait la force, qu'AB eſt
moindre qu'AC.
Ces principes ayant eſté declarez, il

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index