Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
< >
page |< < of 108 > >|
eſt attaché à F. Mais quand la force D
ſouſtient la moitié du fardeau par le
moyen du leuier CD, elle a meſme
proportion à G que CD à CF, c'eſt à
dire ſouz double, donc le moment D eſt
double du moment de la moitié du
poids G qu'il ſouſtient, donc il eſt le
quart du moment des poids entier.
L'on demonſtre la meſme choſe du
moment B, de ſorte qu'il eſt raiſonna-
ble que le poids eſtant également ſou-
ſtenu par les 4 poulies qui ſe voyent
dans cette autre figure, chacune porte
la quatrieſme partie du fardeau: ce que
ie monſtre en cette maniere.
Que le poids X ſoit attaché au point
K par le moyen du mouffle KX, ie dy
que la force égale à la quatrieſme par-
tie du fardeau X, le ſouſtiendra, car ſi
l'on s'imagine que les deux diametres
BA & DE ſoient deux leuiers ſembla-
bles à ceux que nous auons expliquez
dans la figure precedente, & que le far-
deau ſoit ſuſpendu aux points CEF, l'on
trouuera que les appuis, ou les ſupports
deſdits leuiers répondent aux points D
& A, conſequemment que la force ap-
pliquée en B ou en E ſouſtiendra le

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index