Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Page concordance

< >
Scan Original
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
< >
page |< < of 108 > >|
    <archimedes>
      <text>
        <body>
          <chap>
            <p type="main">
              <s id="s.000248">
                <pb pagenum="53" xlink:href="047/01/073.jpg"/>
              litude des triangles KBF & KFH, qu'il
                <lb/>
              y a meſme raiſon de FK à FH que de
                <lb/>
              KB à BF. D'où nous conclüons que la
                <lb/>
              proportion du moment total & abſolu
                <lb/>
              du mobile dans la perpendiculaire de
                <lb/>
              l'orizon auec le moment qu'il a ſur le
                <lb/>
              plan incliné HF eſt la meſme que la
                <lb/>
              proportion de FH à FK. </s>
            </p>
            <p type="main">
              <s id="s.000249">Ce qui ſe void plus diſtinctement
                <lb/>
                <figure id="fig31"/>
                <lb/>
              dans le triangle A
                <lb/>
              BC car le moment
                <lb/>
              du mobile ſur le
                <lb/>
              plan AC eſt
                <expan abbr="d'au-tãt">d'au­
                  <lb/>
                tant</expan>
              moindre que le
                <lb/>
              moment qu'il a
                <expan abbr="dãs">dans</expan>
                <lb/>
              la perpendiculaire CB, que CB eſt
                <lb/>
              moindre que CA. </s>
              <s id="s.000250">Et parce qu'il ſuffit
                <lb/>
              pour mouuoir le fardeau, que la force
                <lb/>
              ſurpaſſe
                <expan abbr="inſenſiblemẽt">inſenſiblement</expan>
              celle qui le ſou­
                <lb/>
              ſtient en quel que lieu que ce ſoit, nous
                <lb/>
                <expan abbr="faisõs">faisons</expan>
              icy cette propoſition vniuerſelle. </s>
            </p>
            <p type="main">
              <s id="s.000251">
                <emph type="italics"/>
              Que ſur le plan eleué la force a la meſ­
                <lb/>
              me proportion au poids que la perpen­
                <lb/>
              diculaire tirée de l'extremité du plan ſur
                <lb/>
              l'orizon à la longueur dudit plan, c'eſt à dire
                <lb/>
              que la tangente à la ſecante,
                <emph.end type="italics"/>
              car FK eſt la
                <lb/>
              tangente du cercle deſcrit ſur le dia­
                <lb/>
              mettre KH, & FH eſt la ſecante. </s>
            </p>
          </chap>
        </body>
      </text>
    </archimedes>