Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Table of figures

< >
[Figure 11]
[Figure 12]
[Figure 13]
[Figure 14]
[Figure 15]
[Figure 16]
[Figure 17]
[Figure 18]
[Figure 19]
[Figure 20]
[Figure 21]
[Figure 22]
[Figure 23]
[Figure 24]
[Figure 25]
[Figure 26]
[Figure 27]
[Figure 28]
[Figure 29]
[Figure 30]
[Figure 31]
[Figure 32]
[Figure 33]
[Figure 34]
[Figure 35]
[Figure 36]
[Figure 37]
[Figure 38]
< >
page |< < of 108 > >|
1d'autant plus de force pour le mouuoir
ſur vn plan incliné, qu'il a plus d'incli­
nation au mouuement contraire.
Ce qui ſera plus intelligible par
19[Figure 19]
cette figure, dans
laquelle AB ſoit le
plan parallele à l'o­
rizon, ſur lequel la
boule eſt indif­
ferente au mouue­
ment, & au repos, de ſorte que le vent
ou la moindre force la peut faire mou­
uoir; mais il faut vne plus grande force
pour la faire mouuoir du point A au
point C ſur le plan incliné AC, & en­
core vne plus grande pour la mouuoir
ſur les plans AD, & AE: & finalement
l'on ne peut la leuer ſur le plan perpen­
diculaire AF, que par vne force égale à
tout le poids G.
Or l'on ſçaura combien il faut moins de
force pour leuer le fardeau ſur les plans
AE, AD, &c, ſi l'on tire les lignes perpen­
diculaires à l'orizon CH, DI & KE, cat
il y aura meſme proportion des forces
neceſſaires pour éleuer le fardeau ſur
chaſque plan audit fardeau, que des
lignes perpendiculaires aux lignes de

Text layer

  • Dictionary
  • Places

Text normalization

  • Original
  • Regularized
  • Normalized

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index