Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

Table of figures

< >
[Figure 21]
[Figure 22]
[Figure 23]
[Figure 24]
[Figure 25]
[Figure 26]
[Figure 27]
[Figure 28]
[Figure 29]
[Figure 30]
[Figure 31]
[Figure 32]
[Figure 33]
[Figure 34]
[Figure 35]
[Figure 36]
[Figure 37]
[Figure 38]
< >
page |< < of 108 > >|
1conſequemment il acquier beaucoup
plus d'impetuoſité en meſme temps
par le plan horizontal que par l'in­
cliné.
Semblablement tandis que le
poids tombe par le plan AD de D en I,
il tombe de D en B, car la ligne IB eſt
perpendiculaire ſur la ligne AD; & ſi le
poids tombe iuſques en A, il ſera tombé
par la perpendiculaire DB prolongée
iuſques au poinct, auquel elle ſera cou­
pée par la ligne tirée du point A paral­
lele à IB, laquelle ſera perpendiculaire
au plan IA.
Or il y a grande apparence
que le temps auquel le poids tombe
de C en B eſt au temps auquel il tombe
de C en A, comme la ligne CB eſt à la
ligne CA.
Ce que l'on peut exami­
ner en cette maniere.
Suppoſons donc
que le temps de la cheute d'A en B ſur
le plan AB ſoit égal au temps de la
cheute qui ſe fait d'A en D: &
33[Figure 33]
pour ce ſubiect qu'au tri­
angle rectangle ABD le
coſté D ſoit de 4. parties, &
le coſté BA de deux, ſi A
D eſt 1000. AB ſera 500,
& partant l'angle BDA
ſera de 30 degrez, car DA eſtant, le rayon

Text layer

  • Dictionary
  • Places

Text normalization

  • Original
  • Regularized
  • Normalized

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index