Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634
page |< < of 108 > >|
dans la ferme reſolution du bien, qu'el-
les s'en approchent plus prés.
Mais pour retourner à la raiſon pre-
cedente, ie dy que le poids qui eſt en F
veut tomber en droite ligne par FNP
vers le centre de la terre, & qu'eſtant
contraint par l'appuy, ou le centre B de
tomber par le cercle FI, qu'il a plus de
liberté, & qu'il s'approche 4. fois da-
uantage de la perpendiculaire FP, que
lors qu'il deſcend par l'arc CH, com-
me ie demonſtre par l'angle de contin-
gence PFN, qui eſt ſouzquadruple de
l'angle de contingence HCO, & con-
ſequemment
la ligne de contrainte HO
eſt quadruple de la ligne PN: par où
l'on void clairement que B, & F s'ap-
prochant également du centre de la
terre en meſme temps par les arcs CH,
& FP, puiſque les lignes FN & BH
ſont égales, que F eſt moins contraint
que C.
L'on peut dire la meſme choſe de la
force de la main miſe en F, dont l'inten-
tion
eſt de ſe mouuoir par la ligne droi-
te FP.
Ie laiſſe maintenant pluſieurs
autres conſiderations qui ſe peuuent
expliquer par cette figure: par exem-

Text layer

  • Dictionary

Text normalization

  • Original

Search


  • Exact
  • All forms
  • Fulltext index
  • Morphological index