Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634
page |< < of 108 > >|
    <archimedes>
      <text>
        <body>
          <chap>
            <pb pagenum="17" xlink:href="047/01/037.jpg"/>
            <p type="main">
              <s id="s.000132">
                <emph type="italics"/>
              Il faut donc conclurre que les poids inégaux
                <lb/>
              peſent également, & produiſent l'équilibre,
                <lb/>
              lors qu'ils ſont ſuſpendus de diſtances iné­
                <lb/>
              gales qui ſont en raiſon reciproque deſdits
                <lb/>
              poids.
                <emph.end type="italics"/>
                <lb/>
              </s>
            </p>
          </chap>
          <chap>
            <p type="head">
              <s id="s.000133">
                <emph type="center"/>
              CHAP. V.
                <emph.end type="center"/>
              </s>
            </p>
            <p type="head">
              <s id="s.000134">
                <emph type="center"/>
                <emph type="italics"/>
              Où l'on void quelques aduertiſſemens ſur
                <lb/>
              le diſcours precedent.
                <emph.end type="italics"/>
                <emph.end type="center"/>
              </s>
            </p>
            <p type="main">
              <s id="s.000135">APres auoir
                <expan abbr="demõſtré">demonſtré</expan>
              que les mou­
                <lb/>
              uements des poids inégaux ſont
                <lb/>
              égaux, quand ils ſont attachez à des
                <lb/>
              points, dont les diſtances d'auec l'ap­
                <lb/>
              puy ont meſme proportion que les
                <lb/>
                <figure id="id.047.01.037.1.jpg" xlink:href="047/01/037/1.jpg"/>
                <lb/>
              poids,
                <lb/>
              il faut
                <lb/>
              enco­
                <lb/>
              re re­
                <lb/>
              marquer vne autre proprieté qui con­
                <lb/>
              firme la verité precedente, car ſi l'on
                <lb/>
              conſidere la balance BD diuiſée en
                <lb/>
              parties inégales par le point C, & que les
                <lb/>
              poids
                <expan abbr="ſuſpẽdus">ſuſpendus</expan>
              aux points B & D ſoient
                <lb/>
              en raiſon reciproque des diſtances BC,
                <lb/>
              & CD, c'eſt à dire que le poids atta-</s>
            </p>
          </chap>
        </body>
      </text>
    </archimedes>