Galilei, Galileo, Les méchaniques, 1634

List of thumbnails

< >
51
51
52
52
53
53
54
54
55
55
56
56
57
57
58
58
59
59
60
60
< >
page |< < of 108 > >|
    <archimedes>
      <text>
        <body>
          <chap>
            <p type="main">
              <s id="s.000154">
                <pb pagenum="24" xlink:href="047/01/044.jpg"/>
              & K I'eſt égal à AG, comme l'on void
                <lb/>
              par la conſtruction, de ſorte que F ne
                <lb/>
              gaigne rien en force qu'il ne le perde en
                <lb/>
              chemin, ou ne gaigne rien en chemin
                <lb/>
              qu'il ne le perde en force. </s>
              <s id="s.000155">Or la plus
                <lb/>
              grande difficulté des Mechaniques
                <expan abbr="cõ-ſiſte">con­
                  <lb/>
                ſiſte</expan>
              , ce me ſemble, à ſçauoir pourquoy
                <lb/>
              la plus grande diſtance de la force, ou
                <lb/>
              du poids F d'auec l'appuy B augmente
                <lb/>
              ladite force, & pourquoy le poids A ou
                <lb/>
              C eſtant tranſporté en F a quatre fois
                <lb/>
              plus de force que deuant. </s>
              <s id="s.000156">Ariſtote croit
                <lb/>
              que la raiſon en doit eſtre priſe de ce
                <lb/>
              que le centre B empeſche plus les poids
                <lb/>
              prochains que les éloignez, dautant
                <lb/>
              qu'il les contraint dauantage, & leur
                <lb/>
              communique
                <expan abbr="tãt">tant</expan>
              qu'il peut ſon immo­
                <lb/>
              bilité, de ſorte que le poids eſtant en C
                <lb/>
              ne peut ſe mouuoir que de C en H, au
                <lb/>
              lieu qu'eſtant en F il fait 4. fois autant
                <lb/>
              de chemin en meſme temps, & eſtant
                <lb/>
              en D il en fait deux fois autant par le
                <lb/>
              quart de cercle commençant en D. </s>
              <s id="s.000157">Ce
                <lb/>
              que l'on peut
                <expan abbr="ayſémẽt">ayſément</expan>
              appliquer à l'ap­
                <lb/>
              proche, ou à la diſtance des creatures
                <lb/>
              d'auec la perfection Diuine, laquelle
                <lb/>
              rend les creatures raiſonnables dautant
                <lb/>
              plus fixes & immobiles dans ſa grace, & </s>
            </p>
          </chap>
        </body>
      </text>
    </archimedes>